Accueil

Non-recours et accès aux droits

Fin septembre 2014 la POSMIP organisait une conférence-débat sur le non-recours et l'accès aux droits. Nous mettons à votre disposition les documents en liant avec cette conférence.

Le non-recours renvoie à toute personne qui, en tout état de cause, ne fait pas valoir les prestations financières et non financières auxquelles elle peut prétendre (tel que défini par L’ODENORE - Observatoire des non-recours aux droits et services).
 
L’amélioration de l’accès aux droits sociaux constitue un levier essentiel pour réduire les inégalités et prévenir des ruptures dans la vie des personnes qui connaissent des difficultés. Au contraire le non-recours accentue les phénomènes de paupérisation et d’exclusion et interroge dans le même temps l’efficience des politiques de solidarité.
 
Le 25 septembre 2014, la POSMIP organisait une conférence-débat sur le non-recours et l'accès aux droits.
Cette rencontre visait à réfléchir, échanger et partager les expériences des acteurs de la cohésion sociale de Midi-Pyrénées sur cette question qui s’impose petit à petit dans les travaux sur les politiques publiques, notamment dans le cadre du Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.
 
Cette matinée a réuni 90 participants, représentants des organismes de protection sociale, des collectivités territoriales, des associations, de l’Etat et de ses établissements publics.
 
La première partie était consacrée à l’exposé d’éléments de cadrage et d’analyse généraux présentés par Philippe Warin, Directeur de recherche au CNRS et responsable scientifique de l’Odenore (Observatoire des non-recours aux droits et services). Puis des acteurs locaux ont relaté leur expérience du non-recours et les actions qu’ils mettent en œuvre pour le prévenir ou le réduire.
 
 

Documents en partage